Les  membres du Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO) ont été aux anges. Elles étaient fières de la nomination des femmes à des postes clefs  et à l’accroissement de leur effectif au sein du gouvernement Sama Lukonde, comme elles l’avaient témoigné le vendredi 16 avril dernier, lors d’une manifestation à leur siège, à Gombe.

27 femmesElles encouragaient, dès lors, le Président Félix Tshisekedi à poursuivre les efforts amorcés pour assurer la représentativité féminine dans les autres institutions du pays. Ce, conformément à la Constitution.

Dans leur message de remerciement au Président de la république après la publication du gouvernement Sama Lukonde, elles avaient rassuré le Premier citoyen congolais de leur accompagnement tout au long de son mandat pour l’émergence de la RDC. Car, soutenaient-elles, « élever une femme, c’est élever une nation« . 

En remerciant « le Garant de la Constitution et de la parité en RDC« , ces dames avaient noté avec satisfaction l’élévation de 15 femmes sur 56 membres du gouvernement. Ce qui ramène à 27% la représentativité féminine.

Les membres du CAFCO félicitaient, à cet effet, le Président Félix Antoine Tshisekedi pour « son implication personnelle dans l’augmentation du nombre des femmes dans ce gouvernement et pour les avancées remarquables réalisées par rapport au cabinet sortant (équipe de Sylvestre Ilunga) dans lequel les femmes étaient représentées à hauteur de 18%« .

Mathy MUSAU