Mentorat
Sous le leadership de Cadre permanent de concertation de la Femme Congolaise (CAFCO), d'une part et d'autre part le PNUD et l’Institut Electoral pour une Démocratie Durable en Afrique (EISA), les membres de Cafco s’imprègnent sur la prévention et la résolution des conflits électoraux par la médiation à travers un atelier de formation de 4 jours.

L’objectif principal de cet atelier de formation des formatrices est de permettre aux participants d’acquérir de connaissances et des compétences nécessaires pour assimiler les pratiques de prévention, de gestion et de résolution des conflits électoraux ».

Ouvert le mardi 27 novembre par la déléguée du Président de la CENI, Elodie Tamuzinga, qui stipule : "ce séminaire de quatre jours est l’une des voies qui peuvent nous aider à atteindre les résultats du processus électoral apaisé, non seulement pendant la période électorale, mais aussi post-électorale avec le traitement des contentieux électoraux".

Photo site

ATELIER SUR L'EVALUATION DE L’IMPACT DE LA STRATEGIE DE LOCALISATION DE LA RESOLUTION 1325 DU CONSEIL DE SECURITE DES NATIONS UNIES

 

Les objectifs de cet atelier de deux jours organisé du 1er au 2 octobre à Kinshasa par le Cadre permanent de concertation de la Femme Congolaise (CAFCO) et The Global Network of Women Peacebuilders (GNWP) étaient, entre autres, de réfléchir sur la mise en œuvre des Résolutions 1325 et 1820 dans les provinces concernées, échanger sur les perspectives, partager les impacts positifs de la mise en œuvre de ces résolutions et des lacunes restantes, documenter les leçons apprises et les bonnes pratiques. Enfin, susciter un plus grand engagement en faveur de la mise en œuvre de la 1325 et de l’utilisation de la localisation en tant que stratégie de mise en œuvre essentielle avant les élections.

En ouvrant les travaux de cet atelier, la secrétaire générale de CAFCO a invité les participants à plus d’assiduité afin que les recommandations sanctionnant les travaux puissent leur permettre d’assurer un suivi efficace des lignes directrices qui seront identifiées. Adine Omokoko a rappelé à cette occasion que c’est en 2013 que CAFCO et GNWP ont organisé deux ateliers de localisation de la résolution 1325 dans l’ancienne configuration de la province du Katanga. Précisément à Lubumbashi et à Likasi. L’objectif fut d’élaborer la législation locale intégrant les deux résolutions dans le plan de développement communautaire par les différentes parties prenantes. 
Cinq ans après, a expliqué cette activiste de droits de femmes : « Nous nous retrouvons pour évaluer ce que nous avons réalisé afin de dégager les forces et les faiblesses dans la mise en œuvre de ces résolutions et d’arrêter les stratégies pour des nouvelles perspectives".

Photo profil presseUne cinquantaine de journalistes des médias de Kinshasa ont pris part jeudi octobre 2018 à un atelier sur le rôle des médias dans la promotion des femmes, la paix et la sécurité préconisée par la Résolution 1325. Un atelier organisé par le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO), en partenariat avec The Global Network of Women Peacebuildes (GNWP). Cette rencontre visait pour les médias, de faire en sorte que la femme quitte le personnage négatif pour le positif.« 18 ans après leur adoption, les résolutions 1325 et 1820 ne sont pas connu de la majorité de la population en général et des femmes en particulier qui en sont pourtant bénéficiaires ». GNWP et l’organisation qu’elle dirige tiennent cette consultation avec les médias de Kinshasa en vue de renforcer leur capacité pour permettre la vulgarisation de ces outils.

 

En effet, son objectif général est de renforcer les capacités des professionnels des médias en résolution 1325 et 1820. Aussi, est-il question de fournir des contributions substantielles techniques à la rédaction du module pour la compréhension de consultation des médias sur l’agenda des femmes, paix et sécurité. Ce qui servira de rédiger la stratégie d’engagement des médias basée sur les résultats des médias, et la consultation sur les femmes, la paix et la sécurité.